Baños

Peu apres avoir quitte Quito en colectivo, je me retrouve a une station de pesage a la sortie de la ville. Alors que j’y fais tranquillement du stop, une voiture vient spectaculairement s’enfoncer dans un poteau a quelques metres de moi. Le chauffeur est miraculeusement indemne. Parfait, ca me permet de le traiter d’irresponsable sans trop culpabiliser… Bref, me voici en partance vers Baños. Nous passons le volcán Cotapaxi que je ne vois malheureusement pas car cache dans la brume, puis nous arrivons a Latacunga. Changement de vehicule pour arriver a Ambato, marche, nouveau changement de vehicule, re-marche, re-nouveau vehicule jusqu’a Pelileo et j’arrive enfin a Baños avec un charmant couple de sextagenaire.

Baños est une charmante petite ville tres touristique coincee entre la sierra que je viens de quitter et la selva amazonienne vers laquelle je me dirigerai par la suite. Je me trouve une petite auberge de jeunesse accueillante si ce n’est la multitude d’americains et d’israeliens qui la peuplent et qui me tapent rapidement sur les nerfs. Trop bruyants, trop expansifs, trop consommateurs, trop je m’en foutistes… Bref, trop en general… Seule consolation, je dors seul avec une jeune norvegienne. Je ne suis pas parvenu a briser la glace…

Le lendemain, je m’empresse de prendre mes clics et mes clacs et je me procure un velo pour aller visiter le coin. Quelle idee alors qu’il y a de superbes buggies a disposition ! Bref, j’enfourche mon modeste destrier et visite les nombreuses cascades sur la route entre Baños et Puyo. Nature exuberante et abondance d’eau caracterise la region.

Cuando el volcan se despoerta... - Baños Cascada del diablo - Rio Verde

Cascada algo (arrrh, no tengo memoria) - Baños Valle entre Baños y Puyo

Je reviens en debut d’apres-midi a Baños, me rassasie rapidement, et repars directement sac sur le dos, decide a aller camper dans la montagne. Je souhaite m’approcher le plus possible du volcan Tungurahua qui ne se decide pas a sortir des nuages depuis mon arrivee dans la vallee. La randonnee m’offre de belles vues sur la ville et les environs mais ma sortie en velo du matin me laisse des jambes lourdes. En fin de journee je campe au pied du volcan qui fera finalement son apparition pour une vingtaine de minutes, pas plus. Courte recompense mais recompense quand meme !

Al lado del volcan Turungahua Virgen de Baños de Agua Santa Al lado del volcan Turungahua

La nuit est (tres) humide et je me reveille dans le brouillard. Je redescends sur le village par la route et j’ai peu de mal a trouver une voiture pour m’emmener a Puyo, a 60 km de la.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site