EL SALVADOR

El Salvador

Je quitte donc Antigua le 25 decembre et j'obtiens un premier ride en camionette jusqu'a Escuintla. Parfait pour observer les volcans qui m'entourent! De la, nouveau ride en camionette cheveux au vent jusqu'a quelques kilometres avant la frontiere. Malgre la chaleur etouffante j'entreprends de marcher sur les derniers kilometres. Completement stupide! Je me deshydrate en a peine 30 minutes et decide de stopper a nouveau. je me fais embarquer par 3 evangelistes avec qui j'ai le temps de debattre sur la Creation avant qu'ils ne me deposent a la frontiere.

J'effectue pour une fois un passage des douanes dans les formes et ne tarde pas a trouver une gentille famille pour m'emmener jusqu'a La Libertard, sur la cote Pacifique du Salvador. Je fais le trajet dans le coffre avec la sympathique Sala et son fils. Nous apprecions la vue sur la Costa del Balsamo qui me rappelle etrangement la cote de Big Sur en Californie.

Costa del balsamo - Sala y Claudio

A La Libertad, je fais la connaissance de Jesus Cruz (ca ne s'invente pas) qui m'invite dans son hotel pour quelques dollars. Cuisinier de profession, il me prepare un poisson au feu de bois, du "boca colorada" pour etre precis, et je mange la surement mon meilleur repas depuis le debut du voyage. Nous discutons jusqu'a ce que celui-ci aille se divertir en discotheque (a 54 ans!) avec sa femme et que j'aille profiter de mon hamac. Le matin, leve a 5h30, je vais me baigner dans la mer deja chaude et profiter du lever de soleil. A cette heure la je suis seul sur la plage et j'aurais pu y courir tout nu que ca n'aurait pas emoustiller ma pudeur naturelle... A cause de probleme d'amenee d'eau a l'hotel, je vais me baigner dans une riviere avec Jesus et sa femme, non loin des lavandieres deja au travail de si bon matin. Je goute ensuite les "pupusas" pour le petit-dejeuner, specialite nationale consistant en une tortilla fourree avec soit du fromage, des frijoles ou de la viande.

"Eres el mejor cocinero del Salvador Jesus, por supuesto, y estaba un placer conocerte, a ti y tu esposa!"

La Libertad - Almanecer sobre la playa

Je poursuis ensuite ma route le long de la cote avec un premier ride en camion jusqu'a Zolutecoluca. Ensuite, je me fais prendre en stop par des evangelistes se rendant au culte a Jucuapa, dans le nord est du pays. Ca m'interesse et je demande a Abraham et ses "soeurs" si je peux les accompagner pour assister au culte. Ca ne pose pas de probleme et je deviens meme une des principales attractions de l'apres-midi. "Hermano" Jonathan est donc recu comme un roi, on lui offre a manger et il recoit une bonne dizaine de fois la benediction du Seigneur. C'est trop d'honneur! Le culte dure 3h et je dois avouer que je ne me suis meme pas ennuyer. Succession de chants religieux entrainants, de sermons poignants et de remerciements a Dieu proche de la transe, je repars de la petite eglise evangelique de Jucuapa avec une tout autre idee de celle que j'en avais jusque la de cette religion. J'en apprends d'ailleurs encore plus par la suite puisque il semble que j'entre dans une zone ou la presence evangelique se fait de plus en plus forte, et ceci au detriment des catholiques.

Jucuapa - Iglesia evangelista

"Muchas gracias Abraham por su generosidad y para dejarme asistri al culto con ustedes!"

Ce soir la, je dors en tente a la sortie de la ville, decide a entamer le stop assez tot le lendemain pour arriver a La Union en fin de matinee. C'est ainsi que j'arrive a San Miguel vers 7h le lendemain, une des principales villes du pays, exemple de l'americanisation du Salvador. Ici, un grand nombre vit des dollars envoyes par les membres des famille Salvadoreniennes travaillant aux Etats-Unis. Je me depeche de quitter cet endroit et je file a La Union grace a mon premier ride en Amerique Centrale a bord d'un vehicule mene par une conductrice!

La Union ne m'interesse pas en soi, je souhaite seulement joindre une des iles du Golf de Fonseca. Alors que je me lamente apres avoir rate la lancha pour l'ile de Meangera, je suis approche par Elias qui me propose de passer la nuit dans sa famille sur l'ile de Zacatillo. C'est agacant cette chance qui me poursuit, je ne sais vraiment pas quoi faire... Je monte donc a bord d'un bateau avec un representant du ministere de l'agriculture et de la peche en visite dans le Golf pour s'informer de la situation des pecheurs. Nous arrivons ainsi a Zacatillo, dans la communaute de Playona. J'ai droit au meme plateau repas que Monsieur le representant du gouvernement et je pense que la photo suivante parle d'elle-meme...

Isla de Zacatillo - Almuerzo en la hamaca   Golfo de Fonseca

Apres ca, on me propose un match de foot sur le terrain de l'ile. depuis le temps que j'attends ca, je n'hesite pas une seconde! Et me voila avec short, maillot et crampons jouant pour le compte de la communaute de Playona face a celle de Playita. J'impressionne plus par ma taille que par mon adresse footbalistique et la communaute adverse rale un peu car je fausse (soi-disant) les paris en jeu! Je vais ensuite me laver chez Israel, un joueur de foot professionnel de la ligue 1 salvadorienne. Israel est adorable avec moi et m'explique que je me dois de les accompagner ce soir a la fete prevue au nord de l'ile. Il s'agit des 15 ans d'une jeune fille. A savoir qu'en Amerique latine il s'agit d'une fete tres importante, presque autant qu'un mariage, car elle marque l'entree de la jeune fille dans l'age adulte. Et cela donne toujours lieu a de grandes festivites. Je me joins donc a eux et j'ai ainsi le plaisir de danser "caliente" au rythme de la musique latino et suffoquant dans la chaleur tropicale. Apres 2 minutes de danse autant dire que la douche prealable n'a ete d'aucune utilite!

Isla de Zacatillo - Almanecer sobre el golfo  Isa de Zacatillo - Elias en su hamaca

Le lendemain, comme a mon habitude je me leve pour le lever de soleil et je me ballade dans le coeur de l'ile. Vers midi, je rejoins Elias pour lui dire au revoir et lui donner quelques dollars. A la place j'ai droit a un plateau repas a l'image du premier et des remerciements pour ma venue. comme si c'etait a eux de m'adresser des remerciements! Vers 14h je suis a La Union et j'arrive a la frontiere Hondurennienne vers 16h apres 3 courts rides.

"Gracias para todo Elias! Espero regresar un dia y ver el nuevo eco-hotel de la communidad construido cerca de la playa!"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site