Benemerito a Flores

Bon, apres ma dure nuit a Benemerito il s'agit maintenat de traverser la frontiere. Surement l'endroit le moins touristique du Mexique je dois etre le seul blanc-bec a passer la frontiere a cet endroit. La veille, le gerant de l'hotel m'a dit que c'etait parfois un peu agite par ici a cause des narcotraficants qui affectionnent particulieremnt l'endroit, peu surveille et donc propice atoutes sortes d'echanges.

Je traverse la riviere a l'aide d'une "lancha" et me voila au Guatemala. Aussi simple que ca. Et evidemment ici pas de point de controle, je n'ai donc aucun tampon sur mon passeport. Ca me rappelle mon entree au Mexique... Il est 7h, j'ai rate de peu la camionetta de 6h30 s'en allant a Sayaxche, la ville la plus proche a 5h de la par des routes de terre. La prochaine est a midi.

Je prends un cafe dans LE batiment sur la rive guatemaltaise et dejeune avec, o surprise, de gentils narcotraficants qui se balladent pistolet a la ceinture et mitraillette sur le dos. Je rencontre ensuite Humberto qui m'indique que lui et trois de ses camarades doivent charger de l'essence achetee au Mexique a bas prix et ensuite prendre la route vers le nord. Bien, des contrebandiers a present. Bienvenido en Guatemala!

Bon, je mets ma conscience de cote et offre mes services pour charger les tonneaux d'essence dans les camions en echange d'un ride jusqu'a la route principale. Ca marche et me voici donc transformer en contrebandier pour l'espace de quelques heures. L'operation se deroule dans la bonne humeur et la presence d'un "frances" dans le coin fait fureur. A 11h nous pouvons partir et nous voila engages pour 5h de route sur d'etroits chemins de terre au milieu des champs de mais, de teks (servant a l'elaboration de biodiesel)... et de marijuana de temps a autre.

Benemerito - Camion de los contrabandistas  Benemerito - Cargando la gasolina 

Despues Benemerito - Hasta Flores

A 16h, nous debouchons enfin sur une route d'asphalte ou me laissent mes amis contrebandiers. Je souhaite me rendre a Flores, une centaine de kilometre plus au nord et commence donc le stop. Il me suffit d'une voiture et j'obtiens un ride dans le sempiternel coffre de camionette. Je suis a Flores vers 18h ou je me degotte une auberge de jeunesse "muy barata" en plein milieu de cette petite ile.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site