Coban a San Juan La Laguna por Sacapulas

Je quitte Coban apres une bonne nuit de repos et decide de zapper completement les nombreuses activites touristiques offertes par l'endroit, notamment Semuc Champey dont tout le monde me parle et c'est probablement pour ca que je n'y vais pas...

Je sors de la ville en minibus, assez spacieux pour une fois puisque personne ne se retrouve sur le toit... J'abandonne a nouveau l'asphalte a San Cristobal pour explorer les chemins de terre de la Sierra de los Cuchumatanas. Malheureusement, mon estomac ne me laisse pas tranquille depuis que j'ai quitte Coban et le voyage ressemble plus a un chemin de croix qu'a autre chose, ce qui m'empeche de profiter du paysage et des personnes que je rencontre sur la route. A Chicaman, je decide finalement de m'arreter et de prendre une chambre d'hotel ou je me gave de medocs tout en alternant entre les toilettes et mon lit ou je demeure cache sous la couette tout l'apres-midi. Depuis le temps qu'on me demandait : "Alors, toujours pas malade?", je pourrai enfin repondre par l'affirmative au grand soulagement de mon interlocuteur.

Je me leve en meilleure forme le lendemain meme si ce n'est pas encore ca. J'enchaine les rides en bonne compagnie, en particulier Carlos, un mediateur de conflits territoriaux des communautes alentour et Miguel, un etudiant en droit de l'universite autonome de Guatemala, jusqu'a arriver a Panajachel, au bord du lac Atitlan. A nouveau la route est superbe mais la vegetation est bien plus seche et bien plus montagneuse qu'a l'est.

Hasta Chicaman, en las Cuchumatanes

Une fois a Panajachel, j'abandonne le stop et prends le bateau pour San Pedro. Le lac est environne de volcans endormis et l'atmosphere est tout simplement somptueuse. Dans le bateau je rencontre Carlos, un riche proprietaire guatemalteque qui me propose de passer la nuit chez lui. Ca ne se refuse pas et je finis donc a San Juan dans sa maison. Maison? En fait, il s'agit plutot d'un hotel avec toutes les facilites que Carlos espere vendre prochainement. La vue sur le lac est naturellement magnifique et Carlos s'avere un hote exalte. Le lendemain, je quitte Carlos et visite San Juan et San Pedro. En fin de journee je dois rencontrer David, un ami connu au Mexique et qui monte un projet d'eco-village au bord du lac, pres de Santiago.

San Pedro La Laguna - Vista sobre la ciudad San Juan La Laguna - Vista sobre la ciudad Lago Atitlan - La casa de Carlos oscultada por la jungla en el jardin 

Lago Atitlan - Vista desde la casa de Carlos, atardecer

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×