Granada

Mon ride avec Gabriel m'entraine donc a travers les montagnes au large de la cote Pacifique. Nous arrivons en fin d'apres-midi a la frontiere entre le Honduras et la Nicaragua. Pas de probleme administratif de mon cote mais Gabriel doit payer un petit "supplement" pour une apparente faute d'orthographe sur sa feuille de route. On appelle ca de la corruption... Nous passons Somoto a la nuit tombee, puis nous arrivons apres quelques temps a La Trinidad ou la famille de Gabriel l'attend impatiemment. Nous passons 2h la-bas a nous restaurer, et pour ma part a faire connaissance avec sa famille, avant de repartir. Il est tard et je somnole dans le camion tandis que Gabriel tourne au cafe pour ne pas sombrer. Vers 1h du matin, nous sommes aux abords de Granada. Gabriel me propose une halte de 4h afin de nous reposer. Je dors dans la couchette du haut de son camion et vis une des nuits mouvementees qui font le quotidien d'un routier.

Lorsque Gabriel me depose vers 6h je ne suis plus bien loin de Granada et j'arrive a attraper un suburbain qui me permet de couvrir les derniers kilometres qui me separent de la ville. J'arrive en plein marche ou l'effervescence est totale! Je me remplis de sons, d'images et d'odeurs en ce debut de matinee. Mon sejour a Granada fut tres tranquille. Je ne suis venu ici que dans l'espoir de passer un jour de l'an agreable avec des personnes que j'aurais pu rencontrer dans un hotel ou encore contacter par Couchsurfing. J'ai ainsi profiter de l'ambiance conviviale de la ville pendant deux jours, me balladant de-ci, de-la et profitant des hamacs de mon auberge.

Granada - Iglesia de La Merced Granada - Mercado central

Granada - Vista sobre el volcan Mombacho

La ville est une sorte de copie de Antigua Guatemala : coloniale, environnee de volcans et bondee de touristes. La grande difference est le lac Nicaragua au bord duquel se trouve la ville. J'aurais pu profiter des nombreuses richesses naturelles des environs telles que iles, volcans, lacs et egalement les grandes metropoles que sont Masaya et Managua, mais je n'ai pas envie de jouer au touriste. Mon souhait est de contourner le lac des le 1er janvier pour me rendre a San Carlos, situe a l'embouchure de la riviere San Juan dans le lac Nicaragua.

Ma veillee du jour de l'an s'est donc deroulee tranquillement en compagnie d'un francais en volontariat sur place, Julien, et de diverses autres personnes dont la connaissance fut bien fugace. J'ai assiste a nouveau a la ferveur des soirs de fete religieuse en Amerique Centrale, notamment les feux d'artifices en pleine rue a minuit. Des le lendemain, j'etais sur la route.

Granada - Aprovechando un cafe con vista sobre los techos de la ciudad Granada - Fuegos de luces en la calle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site