Hasta la Ciudad de Panama

Apres avoir passe la frontiere sous une chaleur d'enfer, j'arrive a La Concepcion, quelques kilometres avant David, la troisieme ville du pays. Je me fais ensuite deposer a la jonction pour Boquete ou se tient une feria des fleurs et du cafe m'a t-on dit. Moi, j'aime bien les fleurs, c'est joli et ca sent bon, et je commence a bien m'habituer au cafe, donc je n'heiste pas et me rends a Boquete grace a un ultime ride dans le coffre d'un pick-up de touristes americains.

La feria est une sorte de mix miniature de la foire du trone de Paris, du marche aux puces de St Ouen et des parterres de fleurs du parc Maison Blanche a Clamart. Vous l'aurez compris, rien de bien fou mais l'ambiance est conviviale et la ville est agreable a visiter. Situee au creux d'une vallee verdoyante, la ville de Boquete est surtout le point de depart ideal pour une excursion au volcan Baru, le point culminant du Panama. Point de randonnee ereintante pour ma part, j'ai encore en memoire l'ascension du Chirripo deux jours avant. De toute maniere, je quitte la ville sous la pluie le lendemain apres avoir passe la nuit dans un hostel ou j'ai fait la rencontre de sympathiques "backpackers" et de locaux.

Boquete - Feria de las flores y del cafe  Boquete - Vista desde arriba

J'obtiens facilement un ride pour redescendre jusqu'a David, puis une famille me laisse dans une station service quelques kilometres a la sortie de la ville ou je fais les tours des "mulas" (camions) pour obtenir un ride vers l'est sans relle destination finale. Manuel Ramos, un petit vieux tout rabougri a la peau parcheminee mais attachant comme pas un me prend dans son camion. Il me laisse a Santiago ou je change de "monture" et m'embarque avec Augustino qui me depose dans son village natal de Chupampa, a l'entree de la peninsula de Azuero. Perdure ici l'histoire d'un vieux monsieur francais venu habiter le village et se marier avec une locale. Evidemment, j'y ai droit a chaque fois que je me presente. Je m'enfonce un peu plus au sud de la peninsule jusqu'a Ocu. Je passe la nuit dans un champ a l'est de la ville ou j'assiste a un superbe coucher de soleil tout en me rechauffant (malgre les 25 degres ambiant en fin de journee) aupres d'un bon feu.

Ocu - Amanecer en el campo  Ocu - Mi amiga la manta!

Le lendemain, Elias, m'emmene jusque Chitre apres m'avoir presente a sa famille et offert un bon cafe. La peninsule m'attire peu et je decide de remonter vers le nord. Ricardo m'offre cette opportunite et me devoile les secrets du "colleo" avant de me deposer a Penonome. Derive du rodeo ou du lasso, le colleo consiste a attrapper la queue d'une vache en pleine course depuis sa monture et a la desequilibrer afin de la faire finalement tomber. Ricardo appartient a l'equipe nationale du Panama et j'ai droit a ma photo dedicacee!

J'erre quelques heures a Penonome avant de tomber sur Istok et sa bicyclette a la station service ou je venais de reprendre le stop. Ce yougoslave haut en couleurs m'explique son voyage. Parti de son pays depuis deja 10 mois, ce dernier prevoie de voyager 4 a 5 ans. Peu importe la duree, seules comptent les rencontres le long du chemin. Extravagant, bruyant, original et drolement attachant, le personnage me plait beaucoup et nous passons 2h a discuter avant de partir chacun de notre cote.

Penonome - Mi amigo Istok y su bicicleta

Je monte ensuite dans la mula de Zamora pour mon dernier ride de la journee qui m'emmene au bord du canal de Panama. Plutot que de planter la tente n'importe ou Zamora me propose de venir chez lui. Je fais donc la connaissance de sa femme et de son fils que j'impressionne fortement lorsqu'il est temps de planter la tente dans le jardin. Je crains qu'il ne commande la meme a son prochain anniversaire... Je passe la soiree a discuter avec eux qui se montrent tres curieux a propos des raisons de mon voyage. Pas si facile d'expliquer pourquoi je suis si loin de chez moi mais ce sont toujours les memes questions qui reviennent et mes reponses s'affutent au cours du temps. Je les quitte tot le lendemain, depose par le voisin a l'arret de bus pour les ecluses de Miraflores, au sud du canal. Je visite les ecluses dans la matinee et parfais ma culture sur l'histoire du canal de Panama. Par hasard, je tombe sur une usine termoelectrique au bord du canal et reussis a organiser un tour sur le tas dans l'instant grace a l'aide de Manuel, le chef de site (Visites).

Chiribe - Zamora y Elizabeth  Canal de Panama - Miraflores locks

Je me rends ensuite a Baboa, aux portes de la ville de Panama, la capitale. Je grimpe sur le cerro Ancon d'ou j'ai une vue imprenable sur le canal et la ville. Pour la premiere fois depuis le debut de ce voyage, je me sens loin de chez moi... Le calme du lieu me plait et je passe la nuit dans la tente au sommet du mont. Du coup, je suis aux premieres loges pour le lever de soleil le lendemain et pare a me lancer dans l'exploration de la capitale.

Ancon - Vista sobre ciudad de Panama  Ancon - Vista sobre el canal desde el mirador encima del cerro

Commentaires (5)

1. Jb 18/01/2010

J'ai beaucoup aimé ta description de la feria, ça m'a beaucoup fait rire !
Je vois que tu as pas trop le moral sur tes derniers posts, je t'envoie un petit mail pour remédier à ça !

2. HERBAULT Marc 18/01/2010

Bonne année mon gros !!

J'espère que tu te portes bien ? Chez nous rien ne change mais on avance quand même, chacun à notre façon !!
J'espère aussi que ta lampe te rend service pour lire la nuit ou....pour une Ki en nocturne dans les bois...Qui sait ?
Enfin, même si je suis sur que tu prends ton pied, mais j'ai quand même hate que tu sois rentrer pour nous raconter toutes tes aventures, à plus copain, Marco.

3. louis 21/01/2010

Yo tete de truite!!!

Moi jte conseil de passer par la foret, tu ressembles de + en + a un ramirou donc ca devrai passer. En plus tu maitrises quelques techniques secretes du dragon grace au jujitsu. Enfin bref, fais belek a partir de maintenant.
A+ pedrolito

4. Sylvain 24/01/2010

Salut mec!!!
Un petit coucou de paris où je suis attentivement tes belles aventure...
Les photos sont toujours superbes...
A +
Bisous

5. Popo 28/01/2010

Donne des nouvelles, Indiana Jones... la France a besoin de connaitre tes aventures epiques!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site