El desierto de Sechura

Nous couvrons de bon matin le kilometre qui nous separe de la frontiere peruvienne. Nous sommes accueillis par des poules, des chevres et des cochons hurlants qui sont brades du cote peruvien. En deux sauts de puce nous nous extirpons de la frontiere et de ses contrebandiers en tout genre (j’ai déjà donne, voir Mexico/Guatemala) et, apres un copieux petit-dejeuner, je nous obtiens un ride en camion jusqu’a la ville de Piura. Incroyable de voir comme le paysage change progressivement en l’espace de quelques heures alors que nous nous rapprochons de la cote. Finalement, lorsque nous arrivons a Piura, le paysage de montagnes vertes de basse altitude a été completement remplace par un desert de sable parseme de quelques arbres et epineux.

En la mula hasta Piura

La Panamericana en el desierto  El desierto de Sechura

La chaleur est torride et nous ne nous attardons a Piura que dans le but d’acheter quelques fruits et de l’eau avant d’aller camper dans le desert. Bon, le temps de deguster quelques douceurs a l’arequipe egalement, cette onctueuse creme de lait, produit phare de la patisserie peruvienne. En fin d’apres-midi notre campement est etabli. Completement isoles dans ce paysage typiquement marocain…euh…peruvien…enfin, je crois. Vu l’isolement et le peu de risque d’incendie, nous nous autorisons un grand feu de joie, ce qui a l’avantage d’eloigner les moustiques. Une nouvelle soiree tranquille avec mes compagnons de route. Finalement, quand on a le meme etat d’esprit ce n’est pas si mal de voyager a plusieurs !

Atardecer en el desierto Campamento en el desierto Como se transportan las cabras en Peru... - Piura

Pas si facile de se procurer un transporteur jusqu'à Chiclayo le lendemain. Du coup, nous optons pour la separation strategique. Mes amis russes s’en vont avant moi mais je ne tarde pas a les rejoindre. Nous sommes tous reunis a Chiclayo en debut d’apres-midi. La ville possede une belle place d’armes et la chaleur n’est pas trop suffocante. Je passe une bonne partie de l’apres-midi cloitre dans un cafe interet avant de rejoindre mes amis pour une derniere reunion. Nous discutons jusque tard dans la nuit supportes par de la bonne biere peruvienne. Je les quitte avec un beau bracelet au poignet et une carte de l’Amerique du Sud, chose que je recherchais desesperement depuis plusieurs mois. Merci du fond du coeur !

« Thanks guys for everything ! A pleasure to have met you, to have traveled with you and simply to know you ! Enjoy the trip and see you soon ! »

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site