Road to the West : Pana, St Louis, Wagoner, Tulsa

 

Premiere etape pour ce voyage vers l'ouest : St Louis! Mais tout d'abord sortir de Chicago. A savoir qu'il est interdit de faire du stop dans cet Etat et que les abords de Chicago represente un gros bor... dont il est impossible de s'extirper. Je prends un train de banlieue pour quelques miles qui me depose au milieu de nulle part et je suis oblige de passer sous un train qui devait faire 3 miles de long (si, si, je vous jure!). Apres une heure et demi de stop et un avertissement de la police, ca ne donne rien. Je suis donc oblige de bouger pour trouver un meilleur "spot". Je vagabonde litterallement entre une carriere et l'autoroute, suant abondamment sous le soleil. Je me fais a nouveau controler par la police, apparemment il recherche activement un auto-stoppeur ; je ne vois vraiment pas de quoi il parle... Et j'arrive finalement a le convaincre de m'emmener plus loin, pres de l'autoroute. Mon premier "ride" en voiture de police, cool!

Du coup, une fois qu'il me laisse je me mets a refaire du stop et je quitte enfin la ville. Mon second ride est tres sympa. Je rencontre Bill avec qui je m'entends tres bien et nous discutons un peu de tout et de rien. Finalement, Bill m'invite chez lui pour un BBQ et previens sa femme Debby pour qu'elle nous prepare tout ca! En arrivant chez lui, a Pana, Bill me montre son garage ou il garde precieusement sa Harley Davidson, ainsi que les trois autres appartenant a son fils de meme que la Chevrolet Camaro. Le BBQ est super et je partage le repas avec Bill, Debby et Josh, le fils de Debby. Il se fait tard et apres une moment tranquille sous le porche avec Bill je finis par aller me coucher (et oui, Bill m'a aussi invite a passer la nuit chez lui, donc pas de camping ce soir la!).

"Thanks a lot Bill, it was awesome! I was lucky to meet you and your wife. Good luck for all the works inside and outside your house."

   

C'etait vraiment super! La region est egalement bien differente de ce que j'ai vu avant. Rien a voir avec les grandes forets des etats de New York ou de Pennsylvania, ici c'est champ de mais et de haricots a pertes de vue!

Le lendemain, Bill me depose a l'autoroute 70 et je n'ai plus que 60 miles a faire pour atteindre St Louis. J'attends tout de meme trois heures sous la pluie et j'arrive finalement a St Louis vers midi. Je passe le Gateway Arch (assez impressionnant de pres comme de loin), porte qui fait acceder au fameux American West! Je me ballade un peu dans St Louis qui est assez morte en ce dimanche apres-midi pluvieux. Enfin, je couchsurf la nuit chez Shannon, une sympathique quinquagenaire qui revendique ses origines suedoises, et la-bas je partage le salon avec un lapin et un perroquet qui passe une partie de la nuit a me dire "What are you doing?".

   

Le jour d'apres le temps est plus clement et j'enchaine les rides pour me rendre a Tulsa, sept en quelques heures dont deux assez particuliers. Pour le premier, apres quelques miles le type me propose d'aller boire un coup. Malgre les tatouages abondants et la weed sur le tableau de bord, j'accepte. Je finis dans un bar de bikers de Harley Davidson ou l'on pratique le tatouage maison. J'aurais vraiment du prendre une photo, c'est pas le genre d'endroit qu'on frequente tous les jours (enfin, si on n'a pas de Harley).  Pour le second, rien d'aussi exotique si ce n'est une petite ballade dans le fond d'une jeep cheveux au vent sur l'autoroute. Enfin, apres cet enchainement, je me fais embarquer par Mike, un ancien soladt revenu d'Irak apres blessure. Mike revient de Jamaique ou il a passe du bon temps et, grande chance pour moi, il se rend au Texas et me depose a cote de Tulsa . Mike est hyper sympa et me rend vraiment service car il tombe des trombes d'eau. On discute des filles, qui semble pas mal interesser Mike, et il veut a tout prix "m'enFATer" a coups de bouffe americaine. Du coup, Taco Bell, Burger King et McDo au menu. Merci Mike, j'ai du friser l'hyperglycemie ce soir la!

"Mike, stop fa(s)t food and think healthy! I wish you the best with your Jamaican girl and I want you to tell me when you will be captain!"

 

Mike me depose vers 23h a Wagoner ou je me cherche un coin pour camper. Mais tout est detrempe et il fait noir comme dans un four. Apres quelques investigations je me trouve finalement un garage a l'abandon avec un canape en piteux etat mais bien moelleux et a l'abri de l'orage. Surtout ne pas oublier de se reveiller tot pour ne pas se faire surprendre par l'eventuel proprietaire. Le secret du vagabondage, s'installer de nuit et decamper de nuit!

 

Le lendemain matin, j'attends a peine cinq minutes avant de me faire embarquer et je suis a Tulsa dans la matinee...avec un jour d'avance sur ce que j'avais prevu pour couchsurfer. Pas de probleme, apres avoir tourne un peu en ville dans la journee (pas beaucoup d'habitants mais sacrement etalee, et le service de bus fait plus penser a un service de proximite), je fais du camping urbain le soir. Au petit matin, je savoure ma liberte. Et puis apres'j'arrete de rever et je me dirige chez Roni, mon hotesse. Je ne bouge pas de l'apres-midi. Roni bosse jusqu'a 23h et je me repose pour la premiere fois depuis mon depart. Ca fait du bien de souffler un peu. Mais bon, apres son boulot Roni me sort quand meme au bar ou l'on profite d'une bonne biere (ou deux) et d'un concert pop-folk-neorock (et ils ont meme un juke box avec du Justice!).

"Thanks for the beers Roni. Hope to see you soon in France to enjoy a real soccer game!"

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site